Compte-rendu des réunions du conseil municipal

PV 9 AVRIL 2018 PDF

 

PV DU 13 MARS 2018

 

Réunion du 11 décembre 2017

pv-11-dec-2017

 

 

Réunion du 13 NOVEMBRE 2017

pv-13-novembre-2017

Réunion du 22 Août 2017

pv-aout-2017

Réunion du 30 juin 2017

pv-30-juin-2017

Réunion du 10 Avril 2017

pv-avril-2017

Réunion du 13 mars 2017

pv-13-mars-2017

Réunion du 12 décembre 2016

pv-12-decembre-2016

Réunion du 10 octobre 2016

pv-10-octobre-2016

Réunion du 5 juillet 2016

reunion-du-conseil-municipal

pv-17-05-2016

pv-12-04-2016

pv-01-03-2016

Le Naturaliste

Identifier un naturaliste en forêt ? Quelques signes particuliers ne trompent pas : jumelles , sac à dos , guide … Pour partir en reconnaissance , ,ses yeux ne restent pas dans ses poches !

Cheminer

Le naturaliste explore le monde vivant dans l’espace naturel , à la recherche d’une espèce animale ou végétale pour laquelle il se passionne . Curieux de nature et scientifique dans l’âme , toutes ses sorties sont sources de découvertes . Parfois, son itinéraire et les milieux qu’il explore peuvent être choisis en fonction de recherches précises.

Il choisira plutôt les grandes futaies de hêtre pour étudier le comportement du magnifique Pic noir et les grandes landes forestières pour surprendre la discrète Fauvette pitchou .

Il opte pour un parcours selon la météo du jour, vers le milieu dans lequel évolue son espèce de prédilection . Il peut aussi décider de ne pas préparer son exploration et laisser la place au hasard des rencontres ou à la poésie des paysages . Il reste alors ouvert à la moindre curiosité naturelle .

Observer

Il n’est pas facile d’observer certains animaux en forêt , les mammifères par exemple . La faune dite sauvage survit grâce à un instinct bien affûté et repère facilement une présence humaine à l’odeur . La sortie comprend généralement une séance de repérage, d’interprétation d’indices et d’empreintes complétés par la consultation de guide de poche .

L’observation de certains carnivores et oiseaux suppose de s’en rapprocher au mieux , sans les effrayer . Pour la flore, les champignons , les insectes , le naturaliste revient plusieurs fois sur place pour suivre leur évolution au fil des saisons et des années . Quand la proximité est requise , la loupe est le plus souvent utilisée.

naturaliste-2

Relever

Le naturaliste agit souvent en véritable scientifique et interprète ses observations pour une meilleure compréhension de la nature . Son carnet lui permet de noter le jour, l’heure , la météo, le lieu , l’espèce , le nombre d’individus observés …

Il complète souvent cette description par des croquis et des dessins qui concernent un ensemble de formes ou de détails . Il peut les accompagner de prélèvements raisonnés, de prises de vue ou d’enregistrements sonores .

Dans le cas d’empreintes, il peut procéder à des moulages qu’il analysera plus tard pour en déduire le poids et l’âge .

Partager

Le plus souvent les naturalistes sont membres de réseaux qui leur permettent d’avoir accès à des informations partagées .

Internet a dynamisé ce mode de fonctionnement et favorisé les échanges internationaux .

A l’échelle d’un territoire , les données relevées permettent d’améliorer la connaissance de la faune , de la flore et des milieux naturels . A l’échelle d’une espèce donnée ou d’un habitat naturel, le recueil d’informations permet de dresser un inventaire qui sera utile pour connaître la répartition , la taille et la dynamique des populations .

Ces données sont la base même de toute action de protection de la nature . Ainsi le naturaliste est souvent l ’allié du forestier : ensemble ils assurent une gestion respectueuse des espèces animales et végétales . Une part de l’activité peut aussi être consacrée à la vulgarisation de leurs connaissances scientifiques au profit du grand public . 

Le Cueilleur

Qui n’a pas ramené à la maison quelques champignons, fraises des bois ou jonquilles ? L’homme du XXIe siècle n’est plus le cueilleur de la préhistoire et pourtant !

Connaître

Qu’il s’agisse de fleurs , de fruits , de plantes ou de champignons , la cueillette ne s’improvise pas .

Le cueilleur en bon connaisseur du milieu naturel , sait apprécier les espaces qu’il rencontre et est sensible à l’atmosphère forestière ( lumière, humidité , température ) .

Ses parcours évoluent au gré des saisons, pour suivre l’évolution des différentes espèces végétales qu’il a appris à reconnaître .

Deux critères sont particulièrement importants : s’agit-il d’une espèce protégée ou non ; est-elle comestible ou toxique , voire même mortelle . En cas de doute , il n’hésite pas à consulter un guide illustré qui lui permet d’affiner ses connaissances .

fraises-des-bois-1

Trouver

Les espèces végétales qui composent un milieu vivent en association avec leur biotrope. Aussi le cueilleur recherche le milieu adapté à sa quête , avant une investigation plus fine . Peu à peu , il passe d’une vue d’ensemble à une vue très précise à hauteur d’homme .

Il lui suffit alors de se souvenir des particularités su milieu concerné ( type de sol et de substrat , clairière , taillis , futaie , essences d’arbres environnants … ) pour retrouver son lieu de cueillette .

Pour autant, réussir une bonne cueillette n’est pas si évident. Par exemple , la météo influe beaucoup sur la présence ou non de champignons et la flore est étroitement liée aux saisons.

cueillette-2

Partager

La nature est généreuse : les plantes , fleurs , champignons et fruits poussent en grande quantité entre le printemps et l’automne .

Elle reste toutefois fragile : La surfréquentation d’un même lieu affecte son renouvellement, la cueillette systématique peut entraîner localement la disparition d’une espèce . A chacun d’être raisonnable dans son ramassage , et de ne pas oublier que la cueillette est une tolérance liée au droit du propriétaire .

De retour à la maison , la cueillette , nettoyée et préparée , se déguste entre amis ou sera conservée ( déshydratation pour les champignons , confiture pour les baies ) pour un usage ultérieur .

chardon1

Le Pêcheur

Choisir, Analyser , Méditer , Préserver … les pêcheurs sont si discrets et attentifs qu’ils se fondent presque dans le paysage .Rapporter du poisson n’est pas leur seule préoccupation . Leur présence dans la nature change aussi pour un temps le regard sur la vie .

pecheur-2

Choisir

Pour s’adonner à la pêche en eau douce, le pêcheur choisit préalablement , parmi six formules, la carte de pêche qui lui correspond le mieux , en fonction de ses lieux préférés et de sa technique .

Au gré de son humeur ou de la météo du jour , il choisit soit un lieu qu’il connaît bien , soit un endroit inhabituel , et adapte sa technique de pêche .

Un plan d’eau , un espace ouvert , lui permettent de profiter de la compagnie d’autres pêcheurs ; un lieu plus confidentiel , une rivière discrète en forêt , seront propice à la détente au calme et en solitaire .

Analyser

Avant de partir , le pêcheur consulte la météo car elle influe sur le comportement du poisson et le succès de la pêche . Par temps chaud , l’oxygène de l’eau se raréfie et les poissons mordent peu ; par temps de pluie , nuageux ou orageux , ils sont par contre plus actifs .

Le pêcheur commence par interpréter les ondulations à la surface de l’eau , l’ouie en alerte . Même s’il connaît les zones de retrait , les moeurs et les habitudes des poissons, il scrute leurs ombres et leurs déplacements .

Cette analyse lui suggère les endroits où évolue le poisson . Il peut maintenant choisir sa technique de pêche et lancer ses appâts au bon moment et au bon endroit .

Méditer

La pêche en eau douce est appréciée comme un moment de détente . Le pêcheur se pose , observe et apprécie un cadre naturel qui révèle son rythme et sa quiétude .

Sa patience est souvent récompensée après plusieurs heures de prospection . Le temps peut parfois paraître long avant d’obtenir une bonne prise . A la fois reposante et revitalisante , la pêche est un antidote à de l’anxiété .

Source de contemplation, et de méditation, son apparente placidité va de pair avec un regard toujours affûté sur l’eau . Loisir solitaire et paisible convivial en groupe , la pêche n’implique pas un isolement du monde .

Préserver

Pour se soustraire à la méfiance du poisson , le pêcheur doit passer inaperçu et rester silencieux . Pas de précipitation , de heurt et de bruit .

Il se déplace avec légèreté sur les berges car les poissons sont très sensibles aux variations des ondes qui se propagent du sol à l’eau . Sa maîtrise technique lui évite les gestes brusques ou trop amples .

Le pêcheur est bien sûr aussi sensible au milieu : prélèvements raisonnés pour ne pas épuiser les réserves halieutiques , parfois le  » no-kill  » , c’est-à-dire la relâche de toutes les prises ; respect des mesures spécifiques de protection , comme par exemple une taille minimale de capture ; préservation des berges , de la ripisylve et des frayères naturelles ; sensibilté aux problèmes de pollutions .

Le pêcheur participe à la conservation et la mise en valeur des milieux aquatiques . L’exercice d’un droit de pêche emporte notamment obligation de gestion des ressources piscicoles , par établissement d’un plan de gestion ( art.433.4 du Code de l’environnement ) .

Le Bûcheron

Entendre travailler un bûcheron en forêt n’est pas chose rare, et le voir abattre un arbre est toujours impressionnant.

Mais comment cet homme de métier procède-t-il ?

Quelle vision a-t-il de son activité ?

Observer

Le bûcheron commence par une observation méthodique : repérer les arbres martelés par le forestier ; prendre du recul pour observer successivement l’état du pied de l’arbre , sa physionomie , la répartition des grosses branches qui influeront sur sa chute ; déterminer les contraintes environnantes ( arbres proches , chemins de débardage ).

Ce préambule est nécessaire pour orienter la chute , choisir la méthode d’abattage et prévoir la zone de repli au moment de la chute de l’arbre .

Abattre

Le bûcheron commence sur les arbres de fort diamètre par dépatter les contreforts du pied de l’arbre . Il fait une entaille à l’avant , dans la direction choisie pour la chute.

bucheron

Puis , il tronçonne à l’arrière , en préservant une zone charnière sur laquelle va s’articuler la chute du tronc . Il lui est parfois nécessaire de contrarier le penchant naturel de l’arbre , en enfonçant des coins dans l’entaille arrière .

tout au long du tronçonnage , le bûcheron reste vigilant .Les tensions et défauts cachés ( pourriture du coeur par exemple ) peuvent modifier l’abattage . L’arbre chute dans un fracas de branches .

Découper

L’arbre à terre, le bûcheron commence par retirer les contre forts restants . Il continue avec l’ébranchage et le façonnage du tronc.

Il démonte entièrement la tête de l’arbre : les grosses branches sont débitées en rondins qui seront empilés , les autres branches (rémanents ) sont laissés sur place .

Le tronc prend alors une forme cylindrique . La grume ainsi obtenue est ensuite débitée en morceaux de longueur différentes suivant la qualité : la bille et la surbille .

Préserver

Le bûcheron doit tenir compte de trois paramètres essentiels.

Le premier : assurer sa propre sécurité et celle des tiers ( collègues d’équipe ou tierce personne )pour préserver l’intégrité physique de tous .

Le second : trouver la meilleure solution pour préserver la valeur de l’arbre , en particulier le tronc . Il lui est parfois nécessaire de faire éhoupper les arbres de grande valeur( chêne , hêtre , érable ondés …) car l’éclatement de leur houppier lors de la chute risquerait d’entraîner jusqu’à la fente du tronc.

Le troisième : assurer le respect du peuplement forestier alentour , en se préoccupant à la fois des arbres environnants et de la liaison avec les chemins de débardage qui desservent l’intérieur de la parcelle .

Le Chasseur

Rencontrer des chasseurs surprend souvent . Equipement , chiens , clameurs … les actions de chasse peuvent impressionner . Pourtant la pratique de ce loisir fait partie de la gestion de la faune et obéit à des règles de sécurités strictes .

Connaître

Le chasseur connaît les types d’habitats de la faune sauvage – ou paysages cynégétiques – et les animaux qui y vivent . Bons connaisseurs des espèces , il connaît leurs habitudes de vie : s’abriter , se nourrir , boire , se reproduire , protéger sa progéniture .

Il perçoit bien le milieu naturel : son relief , ses changements au cours des saisons , les limites du territoire de chasse .

Il connaît bien la règlementation de la chasse , la balistique , les règles de sécurité 

chasseurs-2

Parcourir

Selon le type de chasse pratiquée , le chasseur arpente le territoire , seul, avec un chien ou en groupe.

Que ce soit en battue ou à l’approche , une reconnaissance préalable des lieux de passages permet de connaître et identifier la présence du gibier

Cela permet ensuite le bon déroulement de la chassse en battue ( rabattre le gibier vers des chasseurs postés ) ou à l’approche ( pister l’animal )

Gérer

Chasser permet de maintenir les populations de gibier dans des densités qui permettent au milieu et aux autres espèces vivantes de se développer en équilibre . Les chasseurs gèrent le milieu naturel d’une manière quantitative et qualitative .

Quantitativement, ils pallient à l’absence de prédateurs de certaines espèces comme le sanglier , le chevreuil ou le cerf .

Qualitativement, pour les grands gibiers , ils régulent la population d’une espèce dans le respect d’un ratio mâle/femelle, adulte/jeune . Cette gestion est encadrée par les plans de chasse via les Schémas départementaux de gestion cynégétique , établis pour 6 ans . chasseurs-2

Agir ensemble

Ces plans de chasse associent les différents services institutionnels, les chasseurs , les agriculteurs et les usagers de la nature .

 Les chasseurs gèrent ainsi leur espace de loisir dans le cadre d’une démarche concertée qui allie biodiversité et équilibre faune-flore.

Sur le terrain , chacun tient un rôle particulier dans un ensemble . Dans le cas de la chasse à la battue , pisteurs , rabatteurs , postés et directeur de chasse jouent chacun un rôle particulier . Dans le cas de la chasse à l’approche , les périodes de chasse sont réparties entre chasseurs à la fois dans le temps et dans l’espace . La chasse à l’approche ou à l’affût peut souvent se pratiquer en été avant l’ouverture générale de la chasse . 

10-1 L’affouagiste

Rencontrer en forêt des personnes qui font leur bois de chauffage grâce à l’affouage , rien d’étonnant aujourd’hui vu le cours du pétrole. Mais comment les affouagistes procèdent-ils ? Itinéraire d’une pratique ancienne à travers quatre verbes …

Faire :

L’affouage est une pratique qui remonte au Moyen-âge.

A cette époque, le seigneur des lieux accordait aux habitants de ses villages le droit de récolter du bois de chauffage dans les forêts. Ce droit valait pour chaque foyer ( focus en latin qui signifie foyer , feu ) d’où le nom de cette pratique.

Aujourd’hui , l’affouagiste habite une commune forestière et fait son bois de chauffage en versant une taxe souvent modique à la commune

Organiser

Parmi les coupes prévues à l’aménagement et marquées par l’ONF, la commune décide , ou de les vendre , ou de les délivrer à ses habitants : ce sont celles destinées à l’affouage .

affouages-1

Les arbres sont marqués par les forestiers de l’ONF dans les jeunes peuplements à éclaicir et dans les taillis . Leur diamètre ne dépasse généralement pas 35 cm à hauteur d’homme .

Autre ressource , les têtes des arbres qui ont été exploités par les bûcherons pour fournir du bois d’oeuvre .

L’affouagiste organise son chantier en fonction des chemins existants, pour préserver le sol.Il façonne son bois pendant l’hiver, en période hors sève pour bénéficier d’une meilleure qualité de bois de feu .

Fendre :

La manutention est importante au cours de l’affouage .

?Les bois sont d’abord sectionnés en morceaux d’un mètre de long pour pouvoir être empilés. Les plus gros sont fendus pour à la fois réduire leur poids et faciliter le séchage.

L’affouagiste utilise un merlin, hache épaisse doublée d’un gros marteau. La hache permet de fendre le rondin, le gros marteau permet d’enfoncer le coin qui provoquera l’éclatement des gros rondins résistants.

Le bois fendu est ensuite empilé en stères pour en évaluer le volume. Ces stères seront transportés au cours de l’été, après un temps de séchage naturel.

affouages-bois2

Participer

Les affouagistes participent à la gestion sylvicole de la forêt communale.

En prélevant un certain nombre de jeunes arbres identifiés par le forestier, ils permettent en effet aux autres de mieux se développer.

Cette activité leur permet aussi d’apprécier à sa juste valeur le patrimoine de la forêt communale.

Le promeneur

Rencontrer des promeneurs témoigne que le milieu forestier est un espace à la fois attirant et accueillant. Suivons leurs pas légers …..

Flâner

Nous sommes nombreux à aimer nous promener en forêt . Un moment privilégié pour délaisser le quotidien et goûter au calme et à la tranquillité.

Le promeneur trouve dans la forêt un cadre propice à la détente et à la flânerie qui se savoure sans carte ni boussole .

.promenade-foret-2

Profiter

Chaque saison apporte son lot de plaisirs et offre à la forêt un caractère inédit, une agréable diversité d’ambiances.

Au printemps, les tonalités vertes apportent une douceur aux paysages et témoignent de la vitalité de la nature .

En été la fraîcheur des sous bois est bienvenue tandis que les jeux d’ombre et de lumière animent le milieu forestier.

Les belles journées d’automne étalent leur palette de couleurs.

L’hiver traduit une pause sensible de la nature . Ainsi chaque saison éveille les sens et aiguise la curiosité .

promeneurs-2

S’oxygéner

La marche à pied procure bien-être et détente au corps comme à l’esprit . La promenade en forêt permet non seulement de changer d’air mais aussi de décompresser.

Cette activité physique douce, pratiquée régulièrement, compense en partie une vie trop sédentaire . La respiration est détendue, le rythme cardio-vasculaire s’améliore et la pression artérielle diminue .

Se détendre

 » Promenons-nous dans les bois … » : voici une petite ritournelle qui nous invite à chasser le stress comme par magie . Elle fait écho aux vertus apaisantes de la forêt .

L’air pur , le climat tempéré , l’ombre rafraîchissante , la couleur verte si douce et les chants des oiseaux forment une combinaison subtile pour un bien-être apprécié .

Bien souvent , la bonne humeur et le sourire sont au rendez-vous à l’issue de la promenade.

Patrimoine local

                                                                       découverte à Savonnières

     Découverte dans l’Eglise de Savonnières :

Pierre tombale

 

 

 

L’EGLISE DE VARVINAY

2glise-de-varvinay-site

L’ église Saint-Jean-Baptiste de Varvinay est célèbre du fait de la diffusion d’une carte postale allemande rééditée par les Français avec la légende :  » Ceux que les allemands appellent sans asile , ce sont les habitants qu’ils ont enlevés de leurs demeures et emprisonnés dans les églises » .Elle montre en 1914 les réfugiés du secteur enfermés sous la surveillance d’un soldat allemand. En septembre 1914 , les civils des villages occupés sont systématiquement regroupés puis enfermés dans les églises, avant d’être déportés en Allemage. Celle de Varvinay , qui accueille les réfugiés de la contrée, est plusieurs fois touchée par les tirs d’artillerie des forts des Paroches et de Troyon , dans leurs tentatives de bombarder les installations et abris allemands disséminés sur les versants du haut du village. Elle fait l’objet d’une restauration en 1920.Dans cette église se trouve une chaire à prêcher qui est une des rares chaire à prêcher de pierres anciennes à être encore conserver dans le département . Son décor tardif , avec ses pilastres , ses arcatures et ses ornements végétaux , est d’inspiration XVIIIème siècle .

LE CALVAIRE

calvaire-de-varvinay-site

Ce calvaire dont la colonne repose sur un socle en forme d’autel porte l’inscription  » Jubilé de 1826″. Le Jubilé , indulgence plénière accordée par le pape en certaines occasions , donnait lieu à une grande fête. Aussi , la population de Varvinay a probablement fait ériger ce monument pour marquer une année sainte.

LES FONTAINES

fontaine-de-varvinay-site

Cette fontaine ,située devant la Mairie,comprend trois bassins, destinés à l’origine à abreuver rapidement plusieurs troupeaux de vaches au retour des prés.Il fallait en effet éviter que les bêtes de différents troupeaux se mélangent , tandis qu’elles étaient impatientes de boire. Vers 1870-1880, il est établi que chaque village doit se doter au minimum d’une fontaine d’eau potable avec abreuvoir et d’un lavoir. A cette époque, le fontainier communal vidange et nettoie les bassins chaque semaine. 

fontaine-2-varvinay

Monument du LION 1916

lion-mieux-site

Le monument du Lion a été érigé par les fantassins bavarois en cantonnement sur les arrières du front du saillant de Saint-Mihiel , enclave allemande dans les lignes françaises . Le monument représente l’irrésistible avancée militaire allemande dans la région , les soldats ayant réussi à passer la Meuse à Saint-Mihiel en septembre 1914 et à tenir la rive gauche jusqu’en 1918 . A l’origine , la patte du lion – l’Allemagne – reposait sur une sphère représentant la Terre , mais un instituteur de Senonville la brise un jour d’un coup de fusil .

Tombe d’un officier allemand

stele-lion-sous-la-neige-site

A la fin de la guerre , plusieurs tombes de soldats allemands sont regroupés à cet endroit, tandis que de nombreuses victimes gisent enterrées un peu partout dans les bois et dans les villages. Les corps sont alors rassemblés dans le cimetière militaire allemand de Gobessart, situé entre Saint-Mihiel et Apremont-la-Forêt.

En ce lieu , où subsiste la tombe d’un officier allemand tué en 1914 , ses anciens camarades ont dressé ce monument funéraire, sous la direction du  » Land de Bavières  » .

L’église fortifiée de SENONVILLE

eglide-de-senonville-site

Située à flanc de coteau en dehors du village et entourée d’un cimetière, la petite église fortifiée de Senonville a été construite et remaniée à différentes époques . Le chevet pentagonal roman serait de 1190, la nef du XIIème siècle également et la surélévation des murs des XIVème et XVème siècles, réalisée afin de créer une salle de refuge au dessus de la nef pour loger la population en cas de danger . Cette salle supérieure est accessible depuis l’intérieur de l’église par un escalier tournant , aménagé dans une tour solidaire du mur sud de la nef. La tour d’escalier est éclairée par de petites baies et les murs de comble nord et sud , sont percés de fenêtres de tir . En partie endommagée pendant la Première Guerre mondiale, l’église est restaurée en 1931 .

interieur-eglise-de-sen-site

Elle est dédiée à Saint-Pierre aux Liens et renferme une belle statue de la vierge à l’enfant du XVème siècle. L’horloge de cette église a été électrifiée en 1970 . Par contre comme dans beaucoup d’églises de notre région, la cloche fut remplacée pendant la Guerre 14-18 par les allemands qui occupaient le village.

cloche-senonville-recente-site

?

L’Eglise de Savonnières

2glise-de-savonnieres-site

L’église SAINT-HILAIRE est implantée dans le haut du village de Savonnières . Sa construction date de 1847 , très endommagée pendant la Première Guerre Mondiale et restaurée par la suite , elle conserve son mobilier de 1847.

autel-eglise-sav-site
Le maître-autel du chœur du XVIIIème siècle est encadré d’un autel latéral plus petit mais de même facture et d’un autel dédiée à la Vierge ( Issu d’un dépôt fixé lors de l’évaporation de l’eau , le calcaire appelé « pierre pétrifiée  » se trouve à l’état naturel dans la région ).

grotte-eglise-sav

Cette église est dotée d’un clocher sans charpente de type campanile , monté à la verticale du porche . La grosse cloche , non électrifiée , peut être actionnée depuis le porche à l’aide d’une corde .

clocher-sav-site

Histoire

Histoire du passé de Varvinay

varvinay-ancienne-histoire

Avant 1790 , il est situé dans le « Barrois non mouvant » et dépend de la Prévôté d’Hattonchâtel , du Baillage de Saint-Mihiel , de la copur souveraine de Nancy et du Diocèse de Verdun , Archidiaconé de la Rivière et Résidence du Curé depuis 1692 . En 1790 , le village fait partie du district de Saint-Mihiel et du canton d’Heudicourt . Le Saint Patron de la commune est Saint-Jean Baptiste et se fête le 24 juin. En 1742, la commune comptait  » 28 feux  » et  » 133 communiants  » ( Archiprêtré de Commercy, page 744 ). En 1881 , la commune comptait 201 habitants et était animée par 3 aubergistes, 2 marchands de bois, 1 boulanger, 1 bourrelier-sellier , 1 buraliste , 1 charron , 2 maréchaux-ferrants , 1 menuisier et 1 meunier . l’église a été construite en 1840 et bénite en mai 1841.

Warvinay en 1329 ( vente par H.du Châtelet à l’évêque de Verdun )

Warvinoy en 1373 (ch Des Comtes de Bar , C. de Saint-Mihiel )

Warvinot en 1642 ( Mâchon ) Warvinet en 1656 ( carte de l’évêché )

Voiruine en 1700 ( carte des états ) et 1707 ( carte du Toulois )

Widiniacum en 1707 (ibid.)

Warnetum en 1738 ( d’après le Pouillé )

Warvignay ,

Varvignay en 1745 (Roussel )

Varvinay en 1786 ( Procès-verbal )

(source : extrait du dictionnaire topographique de la Meuse, édition récente Lacour)

Histoire du passé de Senonville

senonville-ancienne-histoire

En 1546, le village intègre la Seigneurie de Maizey. Avant 1790 , il est situé dans la  » Barrois non mouvant « , marquisat, office et coutume de Hattonchâtel , du Baillage de Saint-Mihiel , de la Cour souveraine de Nancy et du Diocèse de Verdun . Il a également été annexe de Varvinay entre 1803 et 1945. En 1790 , le village fait partie du district de Saint-Mihiel et du canton de Heudicourt. La fête communale est le 1er Août. Son église fortifiée est dédiée à saint-Pierre aux Liens et date de la fin du XII ème siècle. En 1851 , le village comptait 21 brodeuses mais vivait essentiellement de l’extraction de la pierre. En 1881 , il y avait 174 habitants ; en 1907 , il y avait 145 habitants et était animé par 2 aubergistes , 2 marchands de bois, 1 buraliste , 1 épicière mais surtout il y avait le travail des carrières . Dès Septembre 1914 , le village est occupé par l’armée allemende jusqu’à la libération du Saillant de Saint-Mihiel le 12 septembre 1918.

Ecclésia de Senonville en 1180 ( Bulle d’Alexandre III ) Ceunonville en 1329 ( Vente par H.du Châtelet à l’Evêque de Verdun ) Senonis-villa en 1738 ( Pouillé )

Nos trois villages qui dépendaient du Duché de Lorraine ont été rattachés à la France en 1766 après la mort du Roi Stanislas .

Histoire du passé de Savonnières en Woëvre

savonnieres-pour-histoire

La terre de Savonnières aurait été érigée en fief pour Henri de la Tour de Savonnières. En 1264 , elle fait partie de la Châtellerie d’Hattonchâtel qui la donne en fief à Herbert de Savonnières , puis à ses frères Nicolas et Bertremont. En 1497 , le Duc René II abandonne la seigneurie à Gérard d’Avillers à charge de la restaurer. Savonnières appartient à la famille Latour en 1614 , puis successivement aux rutant , Oryot d’Apremont et Nettancourt-Vaubécourt jusqu’à la révolution. En 1766 , Savonnières devient français par le rattachement de la Lorraine à la France . Au 19ème siècle , les femmes y sont brodeuses tandis que les hommes sont scieurs de long. Le village abrite aussi un moulin , un équarrissage , une huilerie et pratique la culture du chanvre. En 1881 , il y a 120 habitants et le saint Patron du village est Saint-Hilaire

Savonnières-en-Woëvre se disait : Saponaria , Saponariae , Saponarias , Saponariae-in-Vépria


SENONVILLE

Un drame Français , une histoire partagée pendant la guerre 1914-1018

 Par Martial TALFOURNIER 

Le tragique destin de Madame BAUNE

C’est effectivement un tragique destin qu’a connu Madame Marie Lecarne, veuve Baune , mère de l’instituteur de Senonville . Restée seule, en tant que française, parmi les soldats allemands , dans son village situé derrière les lignes allemandes , elle sera tuée par un obus américain au cours de l’offensive visant à libérer le saillant de Saint-Mihiel .

 Le 1er Août 1914 la mobilisation générale est décrétée . Alexis Baune , instituteur titulaire de la commune de Senonville et sergent-chef de réserve , a déjà rejoint le 161e régiment d’infanterie à Chauvoncourt près de Saint-Mihiel où il a effectué son service militaire en 1907 . Blessé par éclat d’obus dans la région lombaire dès le 6 septembre suivant , il sera cité à l’ordre du régiment le 23 mars 1915 et décoré de la Croix de Guerre . Nommé adjudant le 8 octobre de la même année , il servira également aux 48ème et 298ème régiments d’infanterie . Durant les quatre années de guerre , il n’aura pas de nouvelles de sa maman , Saint-Mihiel et Senonville se situant dans la zone d’occupation allemande . Il effectuera de nombreuses mais infructueuses démarches pour retrouver sa trace , notamment auprès du bureau pour la recherche des disparus ouvert à Zurich, la Suisse étant d’ailleurs le pays par lequel ont transité des centaines de Français déportés en Allemagne, puis expulsés vers la France.

Toujours sous les drapeaux le 23 octobre 1918 , l’adjudant Baune est avisé par l’inspecteur d’académie de la Meuse que sa mère a été retrouvée morte sous les décombres de l’école de Senonville . L’affaire a été consignée dans un procès-verbal établi par la gendarmerie et adréssé au préfet du département . L’intéressée a été inhumée dans le petit cimetière de la localité et , sur la tombe , son fils trouvera une bouteille contenant une copie du rapport de découverte du corps d’une femme correspondant à sa mère .

Dans ce rapport, le sergent casernier Alexandre Raoult ainsi que les soldats Mugnier et Crouzil du 130ème régiment d’infanterie relatent les circonstances de la découverte des restes de la malheureuse , lors du déblaiement des ruines de l’école . Ils précisent que, selon des officiers allemands prisonniers et quelques civils français de passage dans la commune, Madame Baune était demeurée seule à Senonville durant toutes les hostilités . Elle aurait été tuée lors du bombardement précédent l’offensive américaine du 12 septembre 1918 . A ce stade, il était ignoré si elle avait été désignée contre sa volonté en vue de travailler pour l’occupant ou si elle avait fait acte de volontariat pour ne pas quitter la maison de son fils .

Quoi qu’il en soit , Alexis Baune tente d’obtenir d’autres informations. Il adresse des lettres aux trois militaires qui ont découvert le corps de sa maman. Parmi les réponses qui lui parviennent, l’une lui apprend qu’elle était certainement en train de préparer du café lorsqu’un obus de gros calibre est tombé sur l’immeuble où elle se trouvait : en effet , à côté de son cadavre ont été retrouvés un réchaud et une fusée d’obus de gros calibre . En outre, dans sa correspondance, le soldat Mugnier relate avoir appris par des témoins que Madame Baune était retenue prisonnière par les Allemands .

senonville-14-18-la-cuisine-roulante-1

Alexis baune reprend alors son métier d’instituteur . En 1919, il apprend par le maire de la commune qu’un professeur de Colmar, ancien officier allemand ayant cantonné à Senonville, cherchait à le contacter.Il lui communique son adresse et reçoit quelques jours plus tard une longue lettre écrite en français . Officier durant le conflit , le professeur A.Weurt, est arrivé avec son unité à Senonville en mai 1917 . Madame Baune lui a été présenté par ses prédécesseurs comme étant une dame courageuse qui aurait choisi de rester dans le village malgré le péril ! Selon lui, les soldats , qui étaient « aux petits soins pour elle », lui donnaient de la nourriture prélevée sur les repas cuits dans une cuisine roulante ( Feldküche) . Il l’aidaient à cultiver son jardin et allaient régulièrement lui chercher des vivres auprès du comité hispano-américain à Saint-Mihiel . Un officier aurait même réussi à lui procurer des nouvelles de son fils ! Un abri bétonné avait également été construit par des pionniers ( soldats du génie ) dans la cave de l’école , pour qu’elle s’y réfugie en cas de bombardement . C’est le cas lors de la formidable préparation d’artillerie précédant l’offensive américaine du 12 septembre 1918 . Toutefois, elle croit bon d’en sortir à la faveur d’une accalmie . Elle se rend alors dans sa cuisine au premier étage, en vue de confectionner un café, lorsqu’un obus percute l’école, l’ensevelissant sous les décombres . Malgré leurs efforts , les soldats allemands ne réussissent pas à la dégager ; d’ailleurs ils estiment qu’elle est morte . Un peu plus tard , ils sont obligés d’exécuter l’ordre de repli en direction de Vigneulles-les-Hattonchatel .Le professeur Weurt précise qu’un rapport consignant l’évènement a été établi par le chef de la  » commandanture  » locale allemande, mais le document a sans doute été perdu dans la tourmente . Il joint à sa lettre deux photographies de Madame Baune s’entretenant avec des officiers .

senonville-14-18-1

Grâce à ces informations , Alexis Baune a certainement pu faire son deuil . Il poursuivra sa carrière d’instituteur , notamment à Saint-Mihiel, et s’investira dans les associations d’anciens combattants. Il se mariera et aura des enfants qui, avec d’autres membres de sa famille , demeureront dans le département de la Meuse . Quand à Madame Baune, son souvenir est entretenu par la mention de son nom sur le monument de Senonville, restauré en 2010 à l’initiative de Monsieur Jean Hazard , maire-délégué . Sur ce monument sont inscrits les noms des victimes de ce conflit . Car celui-ci a fait payer un lourd tribut à ce village : dix-neuf morts , quatre mobilisés et quinze civils , dont Madame Baune .

Nos entreprises et nos artisans

ITP

INTERVENTION-TRAVAUX PUBLICS

itp-4

Présentation de l’entreprise ITP

Entreprise créée en 1977 , par François DRAPIER, soit 40 ans dans le domaine des travaux publics.

Cette entreprise , tout d’abord tournée vers la prestation de services, s’oriente vers la sous-traitance envers de grands groupes (SCREG, COLAS, EUROVIA, EIFFAGE, BOUYGUES ) .

En perpétuel mouvement et remise en cause , pour s’adapter au mieux aux marchés , elle réalise pendant plus d’une décennie des centaines de kilomètres de chemins de remembrement et de travaux connexes.

Les marchés s’amenuisant, elle se tourne vers la mise aux normes agricoles ( accès aux fermes, plates-formes de stockage et de manutention ) . Aujourd’hui , l’entreprise s’est tournée depuis cinq ans vers l’entretien et la réparation de pipelines d’hydrocarbures, qui représente une grosse activité et qui demande un sérieux et un savoir faire de haute technicité, elle est reconnue pour son sérieux, sa rigueur et son respect tant des normes de sécurité que des normes environnementales .

Depuis les années 1995 , elle a ouvert une carrière sur le site de Senonville où elle exploite et concasse les roches calcaires pour réaliser des matériaux et granulats pour les chantiers , elle exploite aussi la pierre de taille et réalise dans ses ateliers : cheminées , balustres , escaliers et autres mobiliers de jardin.

De plus , depuis l’année 2011 , elle a repris l’exploitation de la carrière de graine de Meuse de Mouilly.

Forte de son encadrement , et de ses trentes salariès , d’un parc imposant de matériel , l’entreprise ITP est reconnue pour ses capacités et son sérieux .

www.itp-carriere.fr

itp-1

itp-2

itp-3

itp-3-bis

ENTREPRISE de MACONNERIE SOMEIL

camion-someil-site

L’entreprisse SOMEIL est une entreprise artisanale , située à VARVINAY ( Commune de VALBOIS )

Que se soit petits ou grands projets , l’entreprise est à votre disposition pour :

-Maçonnerie traditionnelle,

-Rénovation,

-Isolation,

-Enduit à la chaux,

-Taille et réparation de pierre,

-Torchis

-Fermetures

Vous pouvez retrouver l’entreprise Someil sur son site en cliquant sur le lien suivant : www.someil-meuse.fr

someil-site


ISABELLE ET GUY HAZARD

isabelle-hazard-site

A Senonville, Isabelle et Guy Hazard vous proposent des produits laitiers à base de lait de brebis.
L’exploitation installée depuis 1996 comprend 85 ha dont 50 ha consacrés à la culture de céréales.
L’élevage se compose de 200 brebis allaitantes ( pour élever les agneaux ) , 30 brebis laitières ( pour faire les fromages ) et 2 vaches fersiaise ( pour la crème fraîche et le beurre )
Nature , aromatisés , Isabelle diversifie les plaisirs et les présentations : à découvrir , ses bouchons de fromage idéal pour accompagner l’apéritif !


L’ATELIER DU LAVOIR

d-mellinger-2-3-site

Sculpteur décorateur, Denis MELLINGER dit  » MELDEN « , après une formation à l’école des Beaux Arts de Douai, a appris son métier pendant 4 années au sein d’une entreprise de restauration de sculpture sur monuments historiques .
Depuis 1990, il s’est installé dans notre commune dans son propre atelier de VARVINAY , où il se consacre à la création de scuptures en toute matière et parfois monumentales destinées tant aux aménagements d’intérieurs qu’à l’agrémentation d’espaces extérieurs.

monument-femmes-site

Monument réalisé par Denis MELLINGER , à la mémoire des femmes pendant les guerres , inauguré le 19 Juin 2016 à VERDUN

Hébergement en gîtes

Un Gîte De France

à Savonnières en Woëvre ,

3 épis

gite-de-champelle2

le gîte de CHAMPELLE

gite-de-savonnieres-1

Pour vos réservations téléphoner au : 06 89 11 21 51

Courriel : edith.tetu0208@orange.fr

gite-de-champelle-1

Infos environnementales

LES DANGERS DU MONOXYDE DE CARBONE

brochure-les-dangers-du-monoxyde-de-carbone

ATTENTION

CHENILLES PROCESSIONNAIRES

plaquette-a5-processionnaire

Amis visiteurs de nos forêts

La Forêt n’est pas un parc animalier, les animaux sauvages n’aiment pas être dérangés . Le moindre trouble peut perturber leur comportement, voire leur reproduction . Trop de dérangement et les cerfs se replient en forêt puis quittent la place . Et la magie de ce lieu est rompue.

cerfs-1

Pour protéger cette richesse, nous mettons en place une règlementation temporaire de circulation pendant le brame et nous vous invitons à suivre ces conseils :

-ne vous écartez pas des chemins forestiers autorisés, pour ne pas troubler le déroulement du brame,

 -restez éloigné des places de brame pour la quiétude des animaux, ne pénétrez pas les sous-bois au coeur des parcelles,

-soyez le plus discret possible pour ne pas inquiéter les animaux,

-ne rechercher pas le contact avec les animaux : en cette période les cerfs peuvent se montrer agressifs. Il faut se contenter de les écouter,

 -n’emmenez pas de chiens même tenus en laisse,

-n’utilisez pas de sources lumineuses pour observer les animaux . L’usage des lampes torches, de phares de voitures ou encore de flashes d’appareils photos est interdit,

– évitez de porter des vêtements de couleur claire et faisant du bruit : K-WAY , ciré , etc…

le-brame-du-cerf1

RAPPEL DE LA LOI

– la circulation motorisée est interdite sur les chemins ruraux. Des interdictions temporaires peuvent être prises , c’est le cas pour la période du brame du cerf.

 -seule la circulation non motorisée ( pedestre, VTT, cheval ) est autorisée dans les chemins d’accès et les sommières .

-toute circulation est interdite dans le parcellaire,

-tout circuit pédestre ou VTT organisé par un club ou une association pour une pratique régulière doit faire l’objet d’une demande d’autorisation auprès du propriétaire .

cerf-brame-2-1

REGLEMENTATION SUR LES BRUITS

Nous rappelons ci-dessous, la réglementation en matière de bruits de voisinage et notamment pour les travaux de jardinage et bricolage utilisant des appareils à moteur thermique ou électrique tels que tondeuse à gazon, motoculteur, débroussailleuse, tronçonneuse, etc….

Ces travaux sont autorisés uniquement aux horaires suivants :
du lundi au vendredi de 8 H 00 à 12 H 00 et de 14 H 00 à 20 H 00
les samedis de 9 H 00 à 12 H 00 et de 14 H 00 à 19 H 00
Les dimanches et jours fériés de 10 H 00 à 12 H 00

QU’APPELLE-T-ON  » bruits de voisinage  » ?

Il s’agit de l’ensemble des bruits qui sont soumis aux articles R-1334-30 et suivants su Code de la Santé Publique . Selon le code de la santé publique  » aucun bruit particulier ne doit par sa durée, sa répétition ou son intensité, porter atteinte à la tranquillité du voisinage ou à la santé de l’homme dans un lieu public ou privé « , l’un des trois critères peut seul suffire à constituer un trouble de voisinage.

image-001-71-001-10388-bruit-de-voisinage-1

Bruits de comportements  :

Il s’agit de bruits provoqués par un comportement incivil ( conversation à voix fortes , cris, pratique d’un instrument de musique , télévision , hi-fi , appareils électroménagers , travaux de bricolage et de jardinage , aboiements de chiens …) Ils sont considérés comme gênants dès lors que leur durée, leur répétition ou leur intensité est excessive. Passible d’une contravention de 3ème classe( 450 € )

un-chien-de-garde-fougueux-qui-se-manifeste-bien-trop-reference

dessin-regis-hector-1444156655-1

Quelques conseils :

Pour tondre , tronçonner, percer, meuler : il faut faire preuve de bon sens et éviter les horaires matinaux où celui de la sieste.

Pour une fête le soir ou un barbecue animé : prévenir ses voisins quelques jours à l’avance est une règle de bon sens et de civilité . Mais pensez à limiter le volume sonore.

dessin-chien-aboiement-1

Si votre chien aboie de manière intempestive  : munissez-le éventuellement d’un collier anti-aboiements ou faîtes-vous aider par un éducateur canin. Les propriétaires d’animaux en particulier de chiens ou ceux qui en ont la garde , sont tenus de prendre toutes mesures propres à préserver la tranquillité des habitants et du voisinage , ceci de nuit comme de jour . Ils doivent éviter que ceux-ci n’aboient de façon répétée et intempestive : les conditions de détention de ces animaux et la localisation de leur lieu d’attache ou d’évolution doivent être adaptées en conséquence .

ZERO PESTICIDES

page-1zero-pesticides-2zero-pesticides-3zero-pesticides-4

Résultats d’analyses d’eau de Savonnières

Savonnières résultats analyses d’eau du 06.04.2018

 

résultat d’analyse d’eau Savonnières du 22.01.2018

Prélevement du 27.09.2017

resultat-analyse-d-eau-savonnieres-prelevement-du-20-09-2017

Prélevement du 15.09.2017

resultat-analyse-d-eau-du-15-09-2017-a-savonnieres

Prélèvement du 1er Août 2017

analyse-d-eau-a-savonnieres

Prélèvement du 17.7.2017

analyse-du-17-07-2017-a-savonnieres

Prélèvement du 7.7.2017

?resultat-analyse-d-eau-savonnieres-du-7-7-2017

Prélèvement captage 21.06.2017

captage-savonnieres-21-06-2017

Prélèvement du 10 . 03.2017

resultat-d-analyse-d-eau-du-10-03-2017-a-savonnieres

Prélèvement du 6 Mars 2017

analyse-d-eau-6-3-2017-a-savonnieres

Prélèvement du 12 Décembre 2016

analyses-eau-savonnieres-4867

Prélèvement du 13 Septembre 2016

resultat-d-analyse-d-eau-du-13-9-2016-de-savonnieres

Prélèvement du 1er septembre 2016

savonnieres-fiche-resultat-d-analyse-d-eau-du-1er-septembre-2016-1

Résultats d’analyses d’eau de Varvinay

résultat analyse d’eau Varvinay , prélèvement du22.01.2018Résultats des analyses d’eau

Prélèvement du 04.10.2017

analyse-d-eau-a-varvinay-du-04-10-2017

Prélèvement du 27.09.2017

resultat-analyse-d-eau-varvinay-du-27-09-2017

Prélèvement du 20.09.2017

resultat-analyse-d-eau-varvinay-prelevement-du-20-09-2017

Prélèvement du 15.09.2017

resultat-analyse-d-eau-du-15-09-2017-a-savonnieres

Prélèvement du 2.12.2016

resultat-analyse-d-eau-prelevement-du-2-11-2016-a-varvinay

Prélèvement du 23 Novembre 2016

resultat-analyse-d-eau-prelevement-du-23-11-2016-a-varvinay

Prélèvement du 3 novembre 2016

resultat-analyse-d-eau-prelevement-du-3-11-2016-a-varvinay

Prélèvement du 21 Octobre 2016

analyse-d-eau-du-21-10-varvinay

Prélèvement du 13.9.2016

resultat-d-analyse-d-eau-du-13-9-2016-de-varvinay

Prélèvement du 1er septembre 2016

varvinay-fiche-resultat-d-analyse-d-eau-du-1er-septembre-2016

Nouveaux habitants

Bienvenue à VALBOIS

 Nous remercions les habitants nouvellement installés dans nos trois villages de bien vouloir venir se présenter en mairie ou de nous communiquer par mail leur identité et la composition de leur foyer.
Un dossier d’informations sur les villages leur sera alors remis .

Les affouages :

 En tant que résident principal de la commune et si vous vous chauffez au bois, vous avez la possibilité de vous inscrire en mairie pour obtenir une coupe de bois.

Vie civile

A compter de 2017 ( suite au vote de la loi des finances 2017 )

Crédit d’impôts ( Remboursement si montant supérieur à celui de l’impôt à payer / personnes non imposables bénéficiaires )

accordé aux retraités

pour l’utilisation

d’un service d’aide à domicile ou l’emploi d’une aide à domicile ou encore pour des personnes en établissement d’hébergement pour personnes âgées

Veuillez trouver ci-dessous le lien du portail national pour l’autonomie qui informe en détail des aides fiscales :

http://www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr/beneficier-daides/les-aides-fiscales

Pour nos enfants

Bande Dessinée

Protocole Républicain

bdprotocoleversiondefinitive